Protection bouteille 0.5 L eau biophotonique

8,33 €

La protection en néoprène isolante protège votre bouteille 0.5 L eau biophotonique tout en laissant une partie des infrarouges lointains la traverser. De qualité supérieure à du néoprène standard, couleur violette claire.  Sa bandoulière ajustable vous permettra de la transporter aisément (cinéma, salle de sport, marche...). La bouteille eau biophotonique (marque déposée à l INPI) préserve les photons dans le temps (plus de 3 jours)

Remises sur volume

Quantité Remise sur prix unitaire Vous sauvegardez
2 1,00 € 2,00 €

Produit disponible à la vente
 Notes et avis clients
personne n'a encore posté d'avis
dans cette langue
Référence: PROTECBOUT0.5
  • Garanties sécurité
    Garanties sécurité 3D Secure DSP2
  • Livraison rapide
    Livraison rapide Commande expédiée sous 24h
  • Idées cadeaux originales
    Idées cadeaux originales Pour prendre soin des autres
Déscription

LES BIOPHOTONS

Ces photons font l'objet de plusieurs centaines de publications à ce jour validées dans les principales revues scientifiques à comité de lecture. La découverte que tous les systèmes vivants émettent en permanence des rayonnements photoniques spécifiques appelés également biophotons ou UPE (Ultra-weak photon emission) a inspiré de nombreux chercheurs à considérer le potentiel informationnel de ces photons biologiques en tant que vecteurs de communication inter et intracellulaire. Cette lumière biophotonique joue un rôle majeur à différents niveaux des processus de la vie au sein des cellules et des tissus biologiques.

De nombreuses études ont démontré que le rôle des biophotons porte sur l’action de l’horloge biologique, le fonctionnement de l'ADN et des protéines, notamment dans le processus de réplication de l'ADN, la production d’ATP en tant que réserve énergétique, la synthèse des protéines, la phosphorylation oxydative et la photosynthèse.

Ces biophotons réémis dans les cellules sont couplés à des réactions radicalaires et sont également liés à l'ADN en tant que source importante d’émission. Ces biophotons sont reconnus comme étant de l’énergie libérée sous forme de lumière par les changements du métabolisme énergétique. Des recherches depuis les années 1960 montrent qu'en plus de la composition chimique de nos aliments, l'énergie lumineuse sous forme de biophotons est également un facteur important dans le niveau d’évaluation de la qualité des aliments. La qualité d’un aliment peut se définir dans sa capacité à interagir de manière ordonnée et cohérente avec son milieu.

Une alimentation de qualité permet de transmettre une structure et une information d’action positive (notion d’entropie positive) à un organisme vivant. La qualité d’un aliment est dépendant de l’environnement duquel il est issu. La qualité des sols, de l’eau, de l’environnement et de la transformation de la matière première aux produits finis sont des éléments clés dans la qualité du produit. Chaque facteur de stress, à n’importe quel niveau influe sur le niveau biophotonique libéré par l’aliment.

LA MOLECULE D'EAU

Dans un atome le noyau est électriquement positif, les électrons au contraire ont une charge électriquement négative. L’atome est normalement neutre s’il n’est pas ionisé. Dans la molécule d’eau, les trois atomes mettent en commun leurs 8 électrons périphériques, 6 pour l’oxygène et 1 pour chaque hydrogène. L’ensemble négatif de ces huit électrons circule à très grande vitesse autour de la partie positive du noyau, formant une espèce de coque où fusionne l’individualité de chacun d’eux. Mais cette coque, fortement attirée par le noyau (positif) d’oxygène laisse, en quelque sorte, en partie à découvert les charges positives des deux noyaux d’hydrogène.

Tout en restant globalement neutre, la molécule présente donc un défaut de recouvrement des charges positives et négatives : ainsi est créé un dipôle, c’est-à-dire un ensemble de deux charges électriques séparées par une certaine distance, une sorte de petit aimant, légèrement positif du coté hydrogène, légèrement négatif du côté oxygène. La physique de l’eau est un domaine encore mystérieux. Plusieurs laboratoires de recherches apportent quelques éléments nouveaux sur la formation des électrons hydratés, des amas de molécules d’eau jouant un rôle important en physique et chimie de l’eau. Lorsque que l'on injecte un excès d'électrons dans de l'eau liquide, il se forme ce qu'on appelle des amas d'électrons hydratés. Une véritable cage moléculaire se crée autour de l'électron, composée de plusieurs molécules d'eau qui elles-mêmes s'associent grâce à de classiques liaisons hydrogène.

Une molécule d’eau, comme n’importe quelle molécule, bouge sans arrêt à grande vitesse selon trois types de mouvements : vibration, rotation sur elle-même à environ 1015 tours par seconde et translation. A chacun de ces modes correspondent des niveaux différents d’énergie mise en oeuvre. De plus, en même temps mais à des vitesses plus grandes encore, les atomes bougent les uns par rapport aux autres, eux aussi selon des modalités similaires.

La connaissance des niveaux d’énergie impliqués dans ces différents mouvements est primordiale pour interpréter les propriétés d’absorption de rayonnements très différents (infrarouge, radio, hyperfréquences…) de la molécule d’eau et pour mieux comprendre la structure de l’eau liquide en particulier. Celle-ci est encore loin d’être parfaitement comprise.

Détails du produit
PROTECBOUT0.5

S'identifier

Megamenu

Votre panier

Il n'y a plus d'articles dans votre panier